Quand la droite cri haro diminue les impôts, quand la droite dit qu'il faut moins d'état qu'est-ce qu'elle croit ? Inventer un monde où les seules lois, sont celles qui régissent les échanges de monnaie, le droit de travailler est enfin libéré !

Il faut monsieur privatiser les écoles, et faire des milices pour ceux qui veulent la sécurité, la police ne sert qu'à batifoler, la police de proximité sert de peu monsieur et les autorités, compétentes qu'elles sont pour légiférer, ont l'autre jour encore décidé, d'abolir les lois qui le peuple opprimaient.

Ce n'est pas une idée de moi, mais d'un certain candidat aux élections américaines qui pense qu'il faut privatiser tous les appareils d'état pour les rendre plus efficaces, M. De Sarkozy, voyez vous la mélasse dans laquelle vous allez nous mettre tout entier, peut être l'Europe avec ?

Oui nous allons dans un sens inconnu, vers un anarchisme pour le moins étrange, une sorte de Crésusarchie... Enfin, tout ça pour dire qu'ils ont beau jeu de dire que leur crédo c'est l'ordre quand leur idéologie hurle aux vents "Moins d'état moins d'impôts moins d'interventionnisme"

Ah et au fait, vous savez ce que c'est un pas en arrière? C'est précisément ce que la France vient de faire: discussion avec un collègue UMP:
—Ah, enfin il va mettre fin aux 35h
—Euh, tu sais pas lire entre les lignes ou t'as pas compris ce que ça veut dire ?
—Bah juste que les 35h ça marche pas donc on va arrêter
—Et t'oublies pas un truc ?
—Bah nan... [...]
—Et le fait qu'il ne propose pas de revenir aux 40h ou aux 50h... Le fait que la durée légale du travail qui est une des plus belles conquêtes sociales du début du siècle on fasse une croix dessus ça te fait rien ?
—Mais ça marche pas comme ça l'économie !
—Arrive un autre, patron de son état: "C'est cool, on va pouvoir faire comme mon grand père faisait en 1920: tu veux pas travailler 60h ? C'est pas grave je donnerai le poste à quelqu'un qui veut." et de repartir dans un rire tonitruant comme pour nous faire hésiter entre la blague et la vérité...

Bravo M. De Sarkozy, vous faites exactement ce que vos électeurs feraient, vous avez rempli votre rôle: être un beauf et prendre des décisions imbéciles qui mènent le pays à un âge qu'on croyait oublié...